Nous revoilà donc de retour à la normale.
Les week-ends du mois de juillet ayant été consacrés aux rangements et aux vacances, nous avons bien l'intention de profiter à fond du mois d'août et de ses belles journées ensoleillées.
Dimanche dernier, nous avons donc fait une petite sortie d'échauffement.
Nous avons fait une jolie boucle qu'on aime beaucoup car le sentier n'étant pas balisé, elle est peu fréquentée.
Il faut tout d'abord se rendre au parking du parc naturel de Sorteny, et y oublier la voiture.

030808_001

Là, ne pas prendre la piste en direction du parc, mais emprunter le sentier qui serpente au milieu de l'aire de barbecue... d'où se dégagent parfois des odeurs alléchantes...

030808_003

Le sentier, avant la barrière.

Vous êtes dans la vallée de Rialb, et vous marcherez environ un quart d'heure jusqu'à ce que vous arriviez à une barrière destinée à empêcher les vaches et les chevaux de prendre la poudre d'escampette (donc, il faut la refermer). Là, soyez attentif, car vous allez quitter le sentier principal pour rejoindre celui qui nous intéresse.

030808_009

Iris

Juste après la barrière, ou avant (c'est comme vous voulez), prenez à droite, au milieu des rochers, le sentier n'est pas visible dans l'immédiat, mais vous tomberez vite dessus.

030808_047

Vallée de Rialb

Ensuite, on n'a plus qu'à suivre le chemin, bien marqué sur ce versant.

030808_045

La montée, versant nord.

Arrivés en haut,...

030808_050


030808_060

on cherche le chemin

... le sentier s'efface à nouveau, mais en redescendant sur l'autre versant on finit par retomber dessus,

030808_061

On l'a trouvé!

avant de le reperdre un peu au dessus du refuge de Sorteny.

030808_058

Derrière le grand sapin, le pic de l'Estanyó

Mais là, plus de problème, vous prenez la direction du refuge à travers la broussaille et les rochers.

Vous l'aurez compris, ce sentier n'est pas très entretenu, mais c'est ce qui fait son charme.
La boucle est plus dure dans le sens que je vous indique, car la montée est un poil plus rude (surtout si on est chargés). Mais c'est que si l'on veut la faire dans l'autre sens, on a le plus grand mal à repérer le début du sentier.